75 ans Le Télégramme

75 ans d'histoire

Depuis près de 75 ans, le Télégramme a tissé une extraordinaire aventure humaine et industrielle, faisant de ce journal ambitieux et indépendant l’un des plus performants de la presse quotidienne française et le socle d’un grand groupe multimédia. Il occupe aujourd’hui la 5ème place des titres de la presse quotidienne régionale.

19440
19681
19802
19963
19984
19995
20016
20027
20038
20049
200810
200911
201212
201313
201414
201515
201616
201717
201818
201919
202020
202121
202222

1944 - Création du Télégramme de Brest et de l’Ouest

Repliée à Morlaix en 1941, pour se protéger des bombardements qui allaient raser Brest, La Dépêche de Brest cède la place le 18 septembre 1944 au Télégramme de Brest et de l’Ouest, journal d’information généraliste, fidèle à son héritage républicain et laïc.

1968 - L’arrivée de la couleur

Premier quotidien français à intégrer quotidiennement des photos couleur

1980 - 1993 la diversification

A la fin des années 80, avec 550 salariés dont 130 journalistes et une diffusion supérieure à 176.000 exemplaires, Le Télégramme poursuit opiniâtrement sa progression. Ces années marquent le début d’une diversification de l’offre sous la forme de suppléments : un hebdomadaire gratuit, Télé-hebdo, combinant programmes TV et annonces classées, un « Télé loisirs et modes » le mercredi, un supplément Sports le lundi et un supplément dédié aux programmes TV le samedi. Porté par la libéralisation des ondes, le journal a lancé sa radio privée, Radiogram, qui émettra pendant plusieurs années. Par ailleurs, le lecteur accède à divers services télématiques par l’intermédiaire du minitel. En 1985, Le Télégramme se présente déjà comme une entreprise multimédia.

Lancement du TV magazine

1996 - La tornade internet

Internet a fait une entrée fracassante dans le monde de l’information. Cette fois encore, Le Télégramme est pionnier. En avril 1996, il est l’un des tout premiers quotidiens français à « mettre en ligne » toutes les nuits l’intégralité de son contenu 

Le site du Télégramme reste également parmi les plus consultés dans son domaine. 

Parallèlement l’ensemble des services du journal se modernisent (ventes, publicité, impression, rédaction…). 

Le Télégramme s’équipe d’une nouvelle rotative offset (WIFAG OF370), permettant d’imprimer 70.000 exemplaires à l’heure. Cette rotative à transmission électronique et pilotée par ordinateur est une première mondiale.

1998 - Le Télégramme paraît le dimanche en format tabloïd

Le Télégramme paraît le dimanche en format tabloïd

1999 - Lancement de Version Femina

Lancement de Version Femina

2001 - Les investissements se poursuivent

Le Télégramme s’équipe d’une seconde rotative (WIFAG OF370) permettant d’imprimer 80.000 exemplaires à l’heure

En 2001-2002 la « bulle internet » éclate, et le groupe se concentre sur des secteurs rentables comme les annonces d’emploi avec une prise de participation, en 2001, dans une start-up pleine d’avenir : RegionsJob.com

2002 - Nouvelle formule et nouveau format

Nouvelle formule et nouveau format pour le Télégramme (200 journalistes).

2003 - Création de Viamédia la régie publicitaire du groupe

2004 - Pen Duick et la Route du Rhum

Le Télégramme crée l’événement en rachetant la société Pen Duick et simultanément la mythique Route du Rhum.

2008 - Une ambition sans frontières

Les nombreuses filiales du Groupe Télégramme – holding qui s’est constituée en 2007 afin de renforcer et de sécuriser l’assise financière de l’entreprise – dépassent les frontières bretonnes : Studio T, devenu plus tard Phileas, prend à l’époque une dimension nationale ; en 2007 RegionsJob, dans lequel le Groupe est devenu majoritaire, a pris d’assaut l’Ile-de-France ; et vingt-deux éditions du mensuel économique dédié aux PME-PMI, le Journal des Entreprises, quadrillent l’hexagone (le groupe a aujourd’hui seulement une participation dans cette publication). En 2007 RegionsJob, dans lequel le Groupe Télégramme est devenu majoritaire, a pris d’assaut l’Ile-de-France.

2009 - Un journal, des médias

En janvier 2009, une nouvelle version du site internet du Télégramme est mise en ligne.

Mais déjà l’on réfléchit à de prochaines évolutions.

Un projet de télévision locale TNT voit le jour sur l’ouest de la Bretagne avec la création de Tébéo.

2012 - Événementiel musical

En 2012, la filiale C2G de Morgane Groupe entre dans le périmètre du groupe Télégramme. Le groupe amorce ainsi une nouvelle diversification autour des métiers de la musique (production d’événements et de spectacles, production musicale et communication événementielle), avec notamment le prestigieux festival des Francofolies de la Rochelle.

Le Printemps de Bourges,

2013 - www.letelegramme.com devient www.letelegramme.fr. Lancement de Tébésud

www.letelegramme.com devient www.letelegramme.fr.

Lancement de Tébésud

Télé Bretagne Sud est venue renforcer les expertises du groupe en télévision locale dans le Morbihan.

2014 - Aujourd’hui

En 2014, le groupe Télégramme franchit une nouvelle étape, cette fois-ci à l’international, avec une prise de participation majoritaire dans le groupe OC Sport. OC Sport est un groupe international spécialisé dans le marketing et l'événementiel sportif, tant dans la voile professionnelle (The Transat, Barcelona World Race, Artemis Offshore Academy, le projet Dongfeng Race Team …) que dans les sports outdoor, notamment le running (Genève Marathon for Unicef, Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes ...).

En 2014 OC Sport était impliqué dans 36 événements, dans 15 pays et 4 continents, soit plus de 200 jours de compétition.

2015 - Le Télégramme distingué meilleur quotidien de France

Le Télégramme élu meilleur quotidien Français, Grand prix des Médias organisé par CB News

Création de la rubrique DataSpot

Lancement du journal numérique. Disponible dès 5h du matin sur ordinateur, tablette & mobile

2016 - Un prix et des applis

Le Télégramme reçoit le Trophée de la meilleure innovation digitale de l’année lors du salon de la presse au futur pour la création de la cellule Data Spot (soit un an après le lancement de ce nouveau format éditorial).

Lancement des applications mobiles Planète Voile et Bouger en Bretagne

Intégration de nouvelles pages thématiques : Le Télégramme & Vous

2017 - Une nouvelle salle de rédaction

Le Télégramme inaugure une nouvelle salle de rédaction de 1.600 m2 à Morlaix entièrement repensée pour répondre à la temporalité d’une information multisupports (digital, papier, TV), la rédaction s’adapte aux nouveaux rythmes de son lectorat nombreux, fidèle, curieux, connecté et toujours soucieux d’une information de qualité. Poste de pilotage, studio TV, espaces de travail collaboratifs ont été pensés pour favoriser la circulation des informations, des talents et des idées. 

Lancement de la rubrique Le Télégramme Soir sur les supports numériques du Télégramme

2018 - Le groupe se transforme

RegionsJob change de nom et devient HelloWork pour être en phase avec la réalité de ses activités actuelles et à venir. 

OC Sport-Penduick fête le 40ème anniversaire de la Route du Rhum

Oc Sport célèbre son 20ème anniversaire et remporte la Volvo Ocean Race avec le Dongfeng Race Team

Côté Télégramme, la mutation digitale se poursuit avec la mise en place d’un nouveau système éditorial multi canal pour sa branche Médias. « Méthode » . Avec cette bascule éditoriale et la rénovation de ses locaux, représentant un budget d’environ 4 millions d’euros, Le Télégramme accélère la transformation digitale engagée depuis plus de 10 ans.

Parallèlement nouvelle version de l’agenda des loisirs avec un nouveau design et une nouvelle ergonomie. 

L’offre éditoriale sur le Pays de St Malo se renforce avec 18 nouvelles communes couvertes. 

Renaissance du site Bretagne.com, le site du tourisme breton. Ce site permet aux internautes de trouver toutes les informations indispensables pour un séjour réussi en Bretagne

2019 - Un nouveau visage pour le Télégramme

Tébéo fête ses 10 ans.

Le Télégramme a lancé une nouvelle formule. L’évolution la plus marquante du nouveau Télégramme est son organisation en deux cahiers, du mardi au samedi : l’un dédié aux informations générales et régionales, l’autre à la proximité. Une attention particulière est portée à la mise en valeur de l’information locale, avec une hiérarchie des sujets et une illustration plus élaborées, ainsi qu’un renforcement des informations pratiques et de loisirs. https://www.letelegramme.fr/bretagne/plongee-au-coeur-de-la-redaction-du-telegramme-22-11-2019-12439583.php.

2020 - Nouveaux sites, nouvelles plateformes

En janvier 2020, Le Télégramme met en ligne son nouveau site internet letelegramme.fr

https://www.letelegramme.fr/bretagne/letelegramme-fr-fait-peau-neuve-08-01-2020-12473101.php 

Au printemps, à l’occasion de la campagne des élections municipales, il innove en lançant sur les routes de Bretagne son “infomobile” pour aller à la rencontre des Bretons pour des échanges conviviaux et des débats locaux. 

HelloWork lance de nouvelles plateformes, sites et services : 

  • RegionsJob Intérim dédiée à l’intérim
  • SmartForum, issue de la fusion de tagEmploi et de l’activité Collectivités de Jobijoba et offre des solutions digitales emploi et attractivité pour les collectivités territoriales.
  • BDM/Tools : site dédié aux outils marketing digital, social media, SEO, design et productivité.
  • HelloCV

2021 - Des investissements d’ampleur

HelloWork acquiert la start-up Seekube, spécialiste des salons et forums virtuels de recrutement

OC Sport s’engage pour l’environnement et repense son mode de fonctionnement pour une pratique sportive et durable.

OC Sport Pen Duick organise la Transat en double qui s’élance de Concarneau pour rallier Saint-Barthélemy.

Le Télégramme qui a validé en 2020 un investissement important avec l’achat d’une nouvelle rotative commence sa construction.

2022 - Le Télégramme dans le top 10 des médias les plus fiables

Le Télégramme est l'un des 10 titres de presse français et l'un des 2 seuls titres de presse régionale qui ont obtenu la note maximale de 100 sur 100 dans le rapport 2021 de Newsguard.